Fredericks-Goldman-Jones: Chanson d'amour



L'auteur de cette retranscription est Thomas.

Em	             B  E	    Am	      C	       Em	   B	Em  B
Chanson d'amour
hystérie du moment
écrans romans tout l'temps
Em		 B    E		  Am	    C
Des p'tits
des lourds
des vrais
d'autres du flanc
Em	B   Em
C'est trop finissons en
E	E7	Am
Ca dégouline de tous les magazines
F#				B
Ca colle aux doigts
ca colle aux coeur
c'est dégoutant
Em	B
En vérité
E	      Am
Qui pourrait m'en citer
C	      Em	          Am
Un seul qui lui ait donné
Em       B      Gm
Plus de liberté

Gm		D   G7	        Cm		Eb
Des amours propres
les plus sales
écoeurants
Gm	     D
J'en ai croisé souvent
G	       G7	          Cm
Enfants
parents
photos souvenirs charmants
A7			        D
Nés pour venger tous leurs échecs donnant donnant
Gm	           D	        G		    Cm	Eb
Amours " vautour " ou " vitrine " j'en ai vu
Gm  D     Cm	D	Cm
Mais des amours tout court
ça court pas les rues






Gm A D Gm D G Cm Eb Gm D Cm Gm D7

Dm	      A	  D	      Gm
Abus d'confiance
vulgaire anésthésique
Bb	        Dm  A   Dm
Inconscience pathétique
D		    Gm
Ca peut cacher nos misères un moment
E		E7	          A		    A7
Comme un alcool
comme une drogue
un paravent
Dm	       A     D	    Gm
Mais y a toujours un de ces sales matins
Bb	    Am  A    Gm
Où l'on se dit qu'l'amour
Bb   A	    G
Ca sert à rien

Em	        B7	  E7		Am	C
Trève de discours
y'a rien d'pire que l'amour
Em  B7  Em
Sauf de ne pas aimer
Em	  B7     E
Autant le faire
c'est clair
E     Am
Et puis se taire